Cavale hongroise

de Waldeck Moreau

cavale hongroise waldeck moreau

Une comtesse hongroise installée dans le Languedoc tire de son vignoble un vin d’exception. À un point tel que certaines rumeurs commencent à circuler. Qu’ajoute-t-elle à son breuvage pour le rendre si séduisant ?

À quelques kilomètres de cette intrigante propriété passe la nationale. De nombreuses filles y monnaient leurs charmes. L’une d’elles est assassinée. La police locale, aidée par un corbeau, découvre rapidement que le capitaine Croguennec, flic un peu curieux mais efficace, était très… trop proche de la victime. Aussitôt catalogué coupable idéal, le policier désormais en cavale se lance dans une enquête parallèle qui le conduira à affronter, outre ses propres démons, les hommes de main du proxénète, les redoutables amazones de la comtesse, et des miliciens d’extrême droite rôdant dans un Budapest crépusculaire. Tous sont liés par une histoire qui les dépasse, les oppose, les tue.
 
Avec Cavale hongroise nous partons pour un voyage mouvementé, violent et historique. Le Languedoc, la Hongrie et Budapest, sa capitale tourmentée, en sont les principaux décors. Y gravitent une ribambelle de personnages spectateurs ou acteurs d’une guerre fratricide dont les origines remontent aux dernières années du communisme, sous la dictature de Kadar. Trépidant et instructif.

18,00 €

≡ Cet ouvrage au format numérique (ebook)

Extraits

« Elle avait été égorgée… portait un survêtement fuchsia et un short moulant ultra-court. Elle devait avoir quinze ans, peut-être seize. Le visage de Mathias se crispa en la reconnaissant. »
 
***
 
– Paraît qu’elle est dotée d’une fortune faramineuse.
– Elle est d’une grande lignée, bulgare, je crois.
– Hongroise plutôt. Elle est arrivée après la chute du mur.
– Avec le magot des communistes ?
– C’est ce qu’on dit. »
 
***
 
« Des dizaines de cars de police station­naient le long des routes… Sophie s’enquit auprès du taxi de la raison de ce déploiement policier.
– Il y a une manif organisée par la garde hongroise.
– Garde hongroise ?
– C’est la milice paramilitaire du Jobbik.
– Et ils défilent pour quoi ?
– Contre la racaille, les Tziganes qui pourrissent notre nation.
Le ton du chauffeur leur fit froid dans le dos. »
 

Newsletter

Sky Bet by bettingy.com